Par une nuit écarlate de Hubert Ben Kemoun

Partenaire des éditions Auzou j’ai pu profiter d’un envoi de service de presse pour ce titre à la couverture angoissante. Parfait pour le #pumpkinautumnchallenge et pour s’initier aux thrillers et aux récits sous haute tension !

Mon résumé

Sa mère ne comprend rien. Solal n’a pas envie de rester dormir chez lui, à attendre patiemment que ses amis fassent la fête sans lui. S’exclure d’un groupe, c’est la mort sociale assurée. Ni une ni deux il saute par sa fenêtre et enfourche son vélo, direction : la soirée qui changera sa vie. Et pas que la sienne d’ailleurs. Elle changera celle de Lionel, SDF, qui ne sait plus pourquoi vivre. Celle de Arno, gros bras d’un chef de la drogue. Et enfin, celle d’Alessandro, petit dealer de quarter bien décidé à profiter de sa soirée.

Mon avis

Le roman de Hubert Ben Kemoun est comme une course poursuite, ou bien un mini film d’horreur, ou encore un récit comme une flèche. De la première à la dernière page il nous entraîne dans une histoire haletante, surréaliste et effrayante où le destin s’amuse au dépens des héros. Plein de « et si », comme si le récit ne s’était construit que sur une série de probabilité (et si Lionel n’avait pas agressé le jeune couple du parc, et si Alessandro n’était pas allé à cette soirée, et si Solal n’avait pas fait le mur…). Cela rend l’ensemble un brin « too much », mais très bien réussi.

On y suit différents personnages à travers leurs points de vue respectifs, du détestable Alessandro, à la fragile (et défoncée) Adèle, en passant par Solal et Lionel. Le personnage de Lionel m’a beaucoup touchée. Il s’agit d’un SDF, ayant tout perdu dans un enchaînement catastrophique : son boulot, sa copine Madeleine, puis son appartement. Sa vie se résume désormais à fouiller les poubelles du McDonald et du restaurant Del Arte, faire du ménage dans un gymnase contre l’accès aux vestiaires pour un semblant de propreté. Et puis il « bascule ». Il bascule dans la violence, le vol, une illusion de pouvoir et de puissance alors qu’il n’aspire au fond qu’à en finir. Il m’a fait penser à Aurélien dans A cœurs battants de Charlotte Bousquet. Je trouve que c’est toujours intéressant d’intégrer le point de vue des sans domicile fixe aux romans destinés à la jeunesse, j’ai trop souvent entendu des parents dire « ne donne rien il va tout mettre dans la bière » ou bien « y en a qui ne savent plus quoi faire de leur vie », que cela me semble bien que la littérature jeunesse s’empare de ses hommes et de ses femmes pour rendre compte de ce qu’iels sont : des personnages qui ont tout perdu et qui ne savent plus comment s’en sortir.

Malheureusement, le roman est beaucoup trop court pour que l’on puisse s’attacher réellement aux personnages. J’ai eu également un peu de mal avec le traitement de celui d’Adèle qui se laisse tomber dans les bras d’Alessandro mais dont les actes de celui-ci n’ont aucune conséquences, elle subit sans que personne ne semble rien remarquer et même si c’est ce qui arrive régulièrement à de trop nombreuses filles j’ai trouvé ça dommage que l’auteur ne donne pas voix à un autre personnage, une autre fille pourquoi pas, pour l’aider ou la soutenir, même si le destin s’en chargera. Néanmoins l’auteur donne un réel avertissement sur les dangers de la drogue et de l’alcool qui enlève souvent toute place au libre arbitre.

Pour le reste je ne peux pas trop vous en dire, après tout il ‘agit d’un thriller sur seulement 180 pages qui passent à une vitesse folle grâce au choix de l’auteur et au rythme des chapitres. Ceux en italique viennent apporter une vraie touche de tension et de drame à ce récit déjà catastrophique.

En résumé

Bien que conquise par la plume de Hubert Ben Kemoun et le traitement de la narration, Par une nuit écarlate ne m’a pas totalement convaincue. Certains retournements de situation trop faciles, des évidences trop simples m’ont empêchée de me laisser totalement portée. Malgré tout cela reste une chouette lecture, endiablée, dans une nuit faite de violence et de jeux. Une belle entrée en matière dans le monde des thrillers pour les jeunes de 15 ans et plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :