Après la fête de Lola Nicolle

Un autre roman de la sélection des 68 premières fois avec une plume étrange, mélancolique et poétique, emprunte de textes de rap qui clament les amours qui s'effritent, les regards qui s'affrontent. Après la fête est un premier roman de Lola Nicolle, responsable du pôle Littérature des éditions Delcourt. Résumé éditeur Ils se sont connus... Lire la Suite →

L’homme qui n’aimait plus les chats d’Isabelle Aupy

Un nouveau 68 premières fois qui s'ajoute à ceux déjà lus. Il s'agit de L'homme qui n'aimait plus les chats, d'Isabelle Aupy, une dystopie surprenante sur la façon dont les hommes ont de tomber...et se relever. De faire front. D'avancer. Résumé éditeur Au large du continent, un vieux monsieur raconte son île et ses habitants... Lire la Suite →

Tous tes enfants dispersés de Beata Umubyeyi Mairesse

Parmi la sélection des 68 premières fois, il y a peu de romans qui jusqu'ici m'ont marquée. J'ai apprécié L'imprudence, admiré Rhapsodie des oubliés, je suis passée à côté d'autres. Mais Tous tes enfants dispersés va certainement me marquer pour longtemps tant les silences qu'il contient m'ont appris. Résumé éditeur Peut-on réparer l'irréparable, rassemble ceux que l'histoire a... Lire la Suite →

Un été à l’Islette de Géraldine Jeffroy

Décidément cette sélection des 68 me touche beaucoup moins que celle de l'année dernière... Un été à l'Islette est un premier roman signé Géraldine Jeffroy et qui fait partie de la sélection 68 d'automne 2019. Résumé éditeur Château de l’Islette, juillet 1892. Camille Claudel y installe son atelier estival. Comme Rodin tarde à la rejoindre, elle... Lire la Suite →

L’imprudence de Loo Hui Phang

Mon aventure avec les 68 premières fois se poursuit sur ce second roman, L'Imprudence de Loo Hui Phang. Un roman court, à peine 140 pages, qui traite de l'identité, du corps, de la quête et de l'entre soi. Des thématiques intéressantes mais qui ne m'ont pas autant touchée que je le pensais. Résumé éditeur C’est une... Lire la Suite →

Fais de moi la colère de Vincent Villeminot

Fais moi de la colère je voulais le lire depuis l'annonce de la rentrée littéraire des éditions Les Escales. Il me donnait envie. M'attirait. Je l'ai eu en service presse numérique via Netgalley. Et puis j'ai attendu. Patienté. Encore et encore. J'en repoussais la lecture puisque j'en craignais la complexité. J'avais raison et j'avais tort.... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑