Pumpkin Autumn Challenge 2019

J’adore les challenges… Mais j’adore particulièrement celui de Guimause. C’est un challenge automnale et qui donne un vrai coup de boost dans ma PAL parce que j’essaye de ne faire aucun achat en prévision. Il faut dire que tous les romans qui pouvaient concerner l’automne je les avais aussi conservés en prévision du challenge… Oui ceci est un cercle vicieux, tout à fait, j’assume. Si vous souhaitez retrouver mes autres pile à lire des challenges précédents, c’est par ici : challenge 2017, challenge 2018.

Pour cette session j’ai énormément de romans qui peuvent rentrer dans les catégories choisies par Guimause et certaines catégories qui au contraire restent bien vides mais que je n’ai pas nécessairement envie de remplir, je verrai vraiment au fur et à mesure du challenge si j’en ai besoin, sachant que, comme l’année dernière je vais sans doute valider deux sous catégories par menu même si j’ai prévu des romans pour toutes.

Mmh…mais au fait, est ce que tout le monde sait de quoi je parle ? Non ? Le pumpkin autumn challenge ne vous dit rien ? Mes articles précédents expliquent son principe mais vous pouvez également retrouver ces informations sur la vidéo de Guimause, juste ici. Pour faire très simple : un challenge, plusieurs menus, différentes sous catégories, différents moyens de le compléter, du 1er septembre au 30 novembre. Donc oui en plein milieu de la pal d’été et celle d’automne ❤

Trêve de bavardage, voici les menus du challenge : (les menus sont illisibles ? ne vous en faites pas je remets tout après dans le détail)

Premier menu

Tu n’en reviendras pas ! (angoisse, horreur, épouvante, thriller, policier, vampire)

Dans cette catégorie j’ai choisi deux romans en rapport avec un Dieu..mais c’était vraiment pas prévu hein. En tout cas ces deux romans rentrent parfaitement dans la catégorie rien qu’avec leur couverture. Le dieu oiseau est apparemment très glauque d’après les échos que j’en ai et ça me donne l’occasion de finir un peu ma PAL d’été et de chroniquer le dernier roman pour le PLIB 2019. Quant à Oren Miller… elle fait partie de mon pumpkin autumn challenge depuis les deux dernières saisons. C’est souvent du policier, ou du thriller, avec un duo d’enquêteurs vraiment passionnants et des intrigues souvent captivantes..Et bizarres !

  

Les os / eaux de Davy Jones (piraterie, mers, océans, vaudous, bayous)

Malheureusement je n’ai rien en ma possession pouvant rentrer dans cette catégorie. Si j’avais su j’aurais gardé Hope and Red pour le challenge puisque niveau piraterie et mers on y est en plein dedans. Toutefois si j’ai vraiment envie de compléter le challenge je me procurerai sans doute le second tome puisqu’il fait déjà partie de ma wishlist. EDIT : J’ai eu la possibilité de me procurer des bandes dessinées lors des vacances de Toussaint chez ma môman. J’ai donc lu la série complète en quatre volumes Le Soufflevent de Xavier Collette et Andoryss. On y parle d’invention scientifique, de piraterie, de mers et de vents ❤

Les freaks, c’est chic ! (monstre, différence, altérité, cirque, étrangeté)

J’aime beaucoup cette catégorie parce qu’on peut vraiment y mettre beaucoup de choses et jouer sur la sémiologie des termes différence et altérité. J’ai choisi d’y mettre La Brigade des chasseurs d’ombres de Chrysotome Gourio (où on y parle de wendigo et de monstres) et Si l’on me tend l’oreille d’Hélène Vignal (où l’on suit Grouzna qui connaît le destin de chacun).

   

Second menu

Down by the salley gardens (poésie, romance, romanesque, gothique)

J’ai choisi de lire Apostasie de Vincent Tassy (que l’on me conseille depuis fort fort longtemps) pour le côté gothique de ses textes. Et Love her wild qui est un recueil de poésie que j’avais acheté sur un coup de tête au salon du livre jeunesse l’année dernière. Ça a l’air d’être une poésie assez sombre si j’en juge par la couverture et peut-être aussi autour de l’amour, de la liberté, ce genre de choses. EDIT : finalement j’ai eu la possibilité de lire le recueil de poésie / de prose de Xavier Michel, Tu liras sur mes murs aux éditions Slatkine, dans le cadre d’une masse critique Babelio.

Mon voisin le kodama (forêt, esprit, voyage, légende, nature)

Alors j’ai eu un peu plus de mal pour cette catégorie mais j’ai fini par prendre L’épouse de bois de Terri Wendling dans la superbe édition des Moutons électriques qui parle apparemment de légende, d’une disparition et d’une reconnexion à une nature assez désertique. Et Le renard et la couronne de Yann Fastier aux éditions Talents Hauts qui traite d’un long voyage à travers l’Europe.

Misty Day (déesse, dieu, résurrection, nécromancie, animaux)

J’ai choisi de lire Fille d’Hécate de Cécile Guillot qui traîne depuis pas mal de temps dans ma PAL. Alors oui ça parle plutôt de sorcellerie mais Hécate étant la déesse de la lune dans la mythologie grecque je me suis dis que ça passerait 😉 EDIT : dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Lynks j’ai eu la chance de découvrir Zoomancie d’Adrien Tomas qui parle d’animaux et de nos liens totémiques, chamaniques, avec eux.

fille-dhc3a9cate.jpg zoomancie

Prenez garde aux souliers pointues (sorcières, sorciers, féminisme)

J’aurais pu caser Fille d’Hécate dans cette catégorie mais j’ai choisi de prendre des voies plus détournées et de prendre des romans de fantasy traitant aussi de la place de la femme par rapport à ses pouvoirs, son intelligence et ses combats. Je vais donc lire De Sang et de rage de Tomi Ayademi qui traite de luttes de classe à travers une Afrique fantasmée et une héroïne censée ramener la magie dans son monde ; Le voyage du basilic de Marie Brennan dont l’univers victorien n’était décidément pas fait pour le personnage de Lady Trent, scientifique de renom et aventurière, qui s’élance à coeur perdu à la poursuite des dragons et de leurs secrets. J’ai choisi aussi d’y mettre Qui a peur de la mort de Nnedi Ghorafor en m’attachant justement aux termes de sorcière et de féminisme puisqu’on y suit le destin d’Onye, une jeune ewu rejetée par son peuple qui devient le centre d’un combat entre tradition et évolution. Sans pour autant parler de « féminisme » proprement dit on y parle de femmes, de féminicides, de viols, de cruauté, de mères, et de la façon dont elles restent fortes, courageuses, indépendantes.

 

Troisième menu

Jack O’ Lantern (Halloween, enfance, samhain, feel good)

Pour cette catégorie je n’étais pas plus avancée que les années précédentes n’ayant toujours pas de romans tournant autour d’halloween. Par contre je dois dire que Guimause nous a simplifié la tâche en nous rappelant que cette catégorie pouvait aussi s’apparenter aux souvenirs ou à notre imaginaire collectif. J’ai donc choisi Thornhill de Pam Smy qui sortira aux éditions du Rouergue et que je dois recevoir en service de presse qui parle d’une nuit sombre avec ce côté très « histoire d’horreur » du soir.

L’autre-mère (famille, amitiés, faux semblants, illusions)

Pour cette catégorie je me suis concentrée sur le côté familial et amical, je voulais des lectures un peu plus légères et j’ai donc choisi deux romans en lien avec des soeurs : Automne de Jon Henrick Nielsen qui conte l’histoire de deux jeunes sœurs sortant d’un bunker après une apocalypse et Fairy Oak celle de deux sœurs jumelles ombre et lumière. EDIT : dans le cadre de mon partenariat avec les éditions ActuSF, j’ai eu l’occasion de lire Les Ombres d’Esver dont le sujet principal est un mensonge, une histoire familiale et un soupçon de magie gothique.

 67190

Un cinnamon roll et un chaï latte (nouvelle ou recueil)

Je n’ai qu’un seul recueil de nouvelles dont j’en lis quelques unes de temps en temps, peut-être l’occasion d’en parler un peu plus. Il s’agit de La ménagerie de papier de Ken Liu aux éditions du Bélial. Le recueil de prose de Xavier Michel rentre aussi dans cette catégorie, mais je me laisse le temps de pouvoir lire La Ménagerie de Papier. 

Dernier menu

You’re just as sane as I am (lune, espace, étoiles, astrologie, clairvoyance)

Je suis très heureuse de ce nouveau menu qui permet d’ajouter un peu de science fiction au challenge. J’ai choisi pour cette catégorie L’espace d’un an de Becky Chambers aux éditions L’Atalante. J’ai les deux volumes depuis très longtemps et il me semble qu’on y parle beaucoup de l’espace, à bord d’un vaisseau où réside une petite humanité. En plus il est beau.

Rêverons-nous de moutons électriques ? (rêve, science fiction, Post apo)

Là encore un pavé qui restait dans ma PAL depuis très longtemps et dont j’avais rencontré l’auteur il y a deux ans à Livre Paris : Nemrod d’Olivier Bérenval aux éditions Mnémos. Un space opera qui pèse son poids.

Songe d’une nuit d’automne (bleu, violet, mauve)

Pour cette catégorie Guimause m’a complètement eue. Moi qui pensais avoir droit à la sempiternelle catégorie couleur d’automne rouge, orange, jaune, marron, je me suis bien faite avoir. Heureusement j’avais encore de quoi remplir cette catégorie avec Le Passageur : le coq et l’enfant dont l’ambiance creepy de la couverture colle parfaitement bien au challenge et La femme d’argile et l’homme de feu d’Hélène Wecker un peu plus romantique.

 

Et voilà pour le challenge 🙂 J’ai également quatre autres romans qui pourraient rentrer dans le challenge mais que je garde en bonus : American Fays d’Anne Fakhouri et Xavier Dollo, Twister de Juliette Forrest, Vicious de Victoria Schwab et Le Ballet des âmes de Céline Guillaume. Ainsi que deux bandes dessinées : La Loge écarlate de Stéphanie Soularde et Pierre Colin-Thibert et Ces jours qui disparaissent de Timothé le Boucher

En vous souhaitant à toutes et à tous un excellent challenge ! ❤

20 commentaires sur “Pumpkin Autumn Challenge 2019

Ajouter un commentaire

    1. Toutes les personnages que je connais ont adoré Apostasie c’est fou 😮 J’ai lu son autre roman « Comment le dire à la nuit » que j’ai trouvé bon et très bien écrit mais sans plus ^^ J’espère que celui-ci me convaincra davantage 🙂

      J'aime

  1. Oh yeaaaa, j’espère que La Brigade des chasseurs d’ombres te plaira, j’ai adoré ! Le renard et la couronne, Fille d’Hécate et De sang et de rage me font trop envie 😀 Sinon, j’vais essayer de lire Le dieu oiseau dans pas trop longtemps 😛 !
    Belles lectures frissonnantes à toiii

    J'aime

    1. Hey 🙂 Oh il y a de grande chance qu’il me plaise, c’est un sarbacane après tout 😀 Je viens de le finir, une lecture assez déconcertante, mais intéressante ! Belles lectures à toi aussi ❤

      J'aime

    1. Oui j’avoue que c’est à cause d’elle que je l’avais acheté ^^ Et puis le PLIB m’a permis de lire Comment le dire à la nuit en premier. Il est beau mais il ne m’a pas transcendée j’espère que son premier roman me plaira davantage 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :