Cavalier Vert tome 1 de Kristen Britain

Quel plaisir de relire ce premier tome que j’avais découvert il y a de cela plusieurs années lorsque j’avais une douzaine d’années et que je côtoyais assidûment les couloirs de la bibliothèque municipale. Je n’avais jamais lu la suite et le hasard a voulu qu’en 2016, je croise la route des quatre premiers tomes. Depuis, ils n’avaient jamais bougé de ma bibliothèque… jusqu’au Mois de la fantasy de Pikiti Bouquine et sa fameuse section « relique de ta PAL ». Mais MERCI. 

Résumé éditeur

Karigan G’ladheon, jeune fille éprise d’aventure, s’enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d’un gouverneur de province. Elle croise alors un Cavalier Vert, l’un des légendaires messagers du roi qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres, scellant ainsi son destin, car elle est soudain magiquement investie de la mission qu’elle vient d’accepter : devenir un Cavalier Vert. Dès lors, traquée par des assassins au service d’un mystérieux sorcier, Karigan ne peut compter que sur sa fidèle monture et les mystérieux pouvoirs qu’elle va se découvrir…

Mon avis

Je ne vous cache pas que le début est extrêmement long… D’ailleurs il me semble que c’est quelque chose qui est ressorti plusieurs fois dans les chroniques que j’ai pu voir passer. Cette lenteur peut être agréable pour certain.e.s et plus embêtante pour d’autres. Et bien sachez que pour moi ce fut entre les deux ^^ Certains passages étaient très (trop) longs et j’ai dû résister à l’envie de tourner des pages, tandis que d’autres, bien que laborieux, distillaient certaines notes de fantasy qui n’étaient pas pour me déplaire. Ne vous laissez pas abattre, passez les 150 premières pages et continuez votre lecture !

Parce qu’en dehors de cela le roman est très bon. Alors certes, il ne renouvelle pas le genre de la fantasy déjà bien saturé, mais il prend la forme d’une lecture divertissante et très intéressante sur un certain nombre de fonctionnements (comme celui de la magie), des personnages atypiques (les soeurs sorbiers), et une héroïne impressionnante.

Parce que Karigan a tout de même un cran énorme. Alors certes vous allez me dire que c’est le destin, une quelconque prophétie, les desiderata de l’autrice (et vous n’aurez sans doute pas tort) mais la jeune adolescente est véritablement badass. Il faut dire que des flèches noires lui courent après, qu’un seigneur gris tout ce qu’il y a de plus flippant la traque, et que, même une fois parvenue à destination tout le monde la traite avec suspicion. Pourtant c’est avec une bonne dose d’humour et de persévérance que Karigan arrive à bout de tous les obstacles sans pour autant nous donner une impression de facilité. Elle en ressort grandie, mais aussi meurtrie.

L’autrice déploie un univers incroyable où pierres de lune, broches de cavalier têtues, et lunettes divinatrices ne sont qu’une infime partie de tous les trésors qu’il comporte. Chaque personnage cache sa part d’ombre et s’auréole de mystères pour mieux nous surprendre. Traîtrise, complot, manipulation sont au cœur de l’intrigue tandis que magie noire et chevauchée se bataillent les contours. Mais est-ce bien la vérité ? Car le mur d’Yer a été percée, les défenses du Royaume de Sacoridie sont en danger, et si les rois ne sont que des pions, qui tirent les grandes ficelles du destin ?

Servi par une plume descriptive mais immersive, Cavalier vert est un roman de high fantasy extrêmement abordable qui peut se lire de l’adolescence à l’âge adulte. On regrettera quelques facilités dans le scénario mais qui sont loin d’entacher la lecture.

En résumé

Cavalier vert est un premier tome immersif et intrigant qui nous met sur les traces d’une antique magie enfermée derrière un mur ensorcelé. Karigan, accompagnée de Cheval, nous entraîne avec une bonne dose d’humour et beaucoup de panache, dans une chevauchée incroyable entre complot politique et manipulation magique. Une bonne lecture dont la suite promet d’être agréable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :