Blue Spring Ride tomes 1 et 2 de Sakisaka Io

Blue Spring Ride est le genre de mangas qui te fait voir la vie en rose, des cerisiers dans des allées de cour d’école et croire en l’amour. Une bulle d’oxygène, de bonne humeur et de fraîcheur en ces temps plutôt propices aux apocalypses.

Mon résumé

Futaba Yoshioka a plutôt mal vécu ses années collèges, où elle n’avait que peu de succès en amitié. Passé le cap du lycée, hors de question d’être de nouveau la risée de la classe ! Entre amitié artificielle, et sourire superficiel, Futaba n’est plus jamais seule. Pourtant, face aux remarques acerbes et pourtant très clairvoyantes de Kô Mabuchi, Futaba s’interroge, la voie du bonheur passe t-elle nécessairement par une personnalité qui ne lui ressemble pas ?

En glissant sur les pas de son passé collégien et en renouant avec le garçon qu’elle avait connu plus jeune, Futaba compte bien retrouver avec lui la complicité qui les avait liés et comprendre ce que cachent ses sourires tristes.

Mon avis

Blue Spring Ride n’a pas grand chose d’original à apporter à la romance, je crois que dans ce domaine tout a déjà été dit et redit des mythes, en passant par le théâtre, les légendes et la nouvelle vague de romance contemporaine. D’ailleurs, dans le même genre et reprenant quasiment trait pour trait les mêmes caractéristiques je vous conseille le génialissime Orange qui m’avait beaucoup émue. Pourtant, à bien des égards, Blue Spring Ride est aussi une petite perle.

Avec beaucoup d’humour, la mangaka renoue avec ses années lycées pour nous livrer un shojo sans filtre et plein de tendresse. L’histoire suit la vie de Futaba, une jeune lycéenne japonaise qui n’a pas toujours su bien comment s’y prendre avec ses camarades de classe lorsqu’elle était collégienne. Elle décide de changer du tout au tout et de faire du lycée une nouvelle chance pour elle de se lier d’amitié. Pourtant le retour de Kô Mabuchi, anciennement, Kô Tanaka, le garçon qu’elle avait aimé plus jeune risque bien de tout chambouler.

Clairvoyant, pensif, il se laisse aller à des commentaires acerbes sur ses amitiés superficielles et déclenche chez son ancienne camarade des réactions en chaîne déconcertantes. Autour d’eux, gravitent d’autres personnages très touchants à commencer par Yuri, une autre lycéenne qui n’a pas la popularité de Futaba et qui mange seule la plupart des jours. Sa mise à l’écart n’est pas forcément brutale mais systématique ce que j’ai trouvé assez réaliste. On retrouve également une autre lycéenne beaucoup plus froide et lointaine, Shuko, un ami de confiance dont la bonne humeur est parfois envahissante, Aya, et pour finir Yoichi, le grand frère de Kô qui se trouve enseigner au sein du même lycée.

Sans trop le vouloir, par un jeu de mise à l’épreuve, de confiance et de circonstances, tout ce beau monde va se retrouver étrangement lié. Pourtant, contrairement à Orange qui ne racontait que l’histoire entre Naho et Kakeru, Blue Spring Ride s’accapare vraiment tous ses personnages qui s’avèrent être aussi intéressants les uns que les autres avec leur propre histoire, leurs doutes, leurs faiblesses et leurs peurs. On aborde sans trop en faire les sujets propres à la vie lycéenne que sont le harcèlement, l’amitié, le manque de confiance en soi mais aussi l’amour et le deuil.

Le fond, un peu simpliste parfois et dont on aurait aimé avoir un peu plus de profondeur, s’accompagne d’un dessin doux qui laisse beaucoup de place aux visages et aux expressions, rendant le manga extrêmement vivant. Le leitmotiv pour le moment reste de comprendre ce qui a pu arriver à Kô pour qu’il change de nom et quitte la ville si brusquement alors qu’ils étaient au collège mais j’espère que le manga saura dépasser ce secret pour nous porter plus loin.

En résumé

Blue Spring Ride est une lecture agréable et addictif qui nous entraîne tout en finesse sur les chemins si parcourus de l’adolescence. Multipliant les points de vue sur ces moments si déstabilisants, la mangaka nous offre une jolie histoire qui se couple de personnages attachants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :