Le plus doux des poisons de Natalie Mae

Vous savez ce qu’on dit, quand un livre vous tient éveillé.e toute la nuit plus que de raisons, c’est qu’il est forcément bien. Il en va ainsi pour Le plus doux des poisons de Natalie Mae dans la collection Big Bang dédiée à la littérature young adult !

Résumé éditeur

À seize ans, Zahru a toujours rêvé de quitter sa petite ville natale. Malheureusement, dans un monde régi par la magie, la jeune fille n’en possède qu’une forme très simple, celle de communiquer avec les animaux, qui la condamne à travailler dès les écuries de son père.
Alors que le roi relance une tradition ancestrale, une course à travers le désert entre ses héritiers, dont le vainqueur accédera au trône au prix d’un sacrifice humain, un somptueux banquet est organisé au palais. Zahru saisit sa chance de s’y inviter… mais l’innocente escapade tourne à l’erreur fatale. Car la jeune fille attire l’attention des deux princes et se retrouve au cœur de leur rivalité venimeuse.
Sa seule chance d’y survivre va être de tenter d’adoucir les individus les plus dangereux du royaume…

Mon avis

Zahru est souffleuse, contrairement à sa mère qui était maîtresse de la magie et des potions, elle ne peut que souffler à l’oreille des animaux et les comprendre à l’instar de son père. Depuis toute petite c’est dans la famille de Hen, sa meilleure amie, reine de la mode et des tenues enflammées, qu’elle passe le plus clair de son temps, depuis que sa mère s’est éteinte. Et c’est aussi Hen qui l’entraîne dans ses filouteries, dont la dernière en date consiste à se faire inviter au Palais. Cet immense lieu dont elle ne faisait que rêver est enfin accessible, après plus de 600 ans sans qu’aucun navire ne se soit arrêté dans son coin du monde. La Traversée a été annoncée et elle devra départager les trois héritiers du trônes : Jet, Kasta et Sakira. Trois concurrents au trône et dans la vie, dont l’égoïsme n’a d’égale que leur ambition personnelle.

Lorsque Hen entraîne sa jeune amie sur le bateau, rien ne se passe comme prévu. Zahru ne se trouve plus du côté des spectateurs mais de celui des hauts mages qui accompagneront chacun des héritiers dans sa quête. Par un malheureux coup du sort, Zahru se trouve entraînée dans une aventure abracadabrantesque et hallucinante entre petites trahisons, suspicions et paranoïa. Pourquoi les deux princes se vouent-ils autant d’admiration que de dédain ? Qui les a monté contre les uns contre les autres ? Devenue le trophée à ramener au bout de la Traversée, la souffleuse oscille d’une équipe à l’autre. D’un côté Jet dans lequel elle avait placé tous ses espoirs mais qui la trahit d’un silence. De l’autre Kasta pour lequel elle ne peut s’empêcher d’éprouver de la compassion et d’apercevoir la lumière sous la dose de noirceur…et qui a fait d’elle le sacrifice. Et enfin la princesse Sakira, qui semble d’emblée sympathique mais qui est bien déterminée à prouver à son père qu’elle est capable de régner…quitte à sacrifier ledit sacrifice : Zahru.

Tout au long du récit et la furieuse cavalcade des trois héritiers nous en apprenons plus sur chacun d’entre eux mais également sur Zahru. Là où eux sont bourrés de défauts dont l’égoïsme, la méchanceté, l’intolérance, le narcissime, la paranoïa, la jeune femme apparaît comme courageuse, bienveillante et parfois un peu naïve. Pourtant je trouve que c’est vraiment la force de ce personnage alors que je l’aurais peut être trouvée trop lisse et parfaite dans un autre univers. Ici, elle resplendit, risquant sa vie pour ses convictions parfois à tort ou à raison, tentant de comprendre l’animosité qui noircit la fratrie. Sous cette querelle on devine la jalousie, l’ambition, les rêves brisés, et puis aussi l’envie d’être comme l’autre et les dangers que cela entraîne. Mine de rien on en apprend beaucoup sur la construction de chaque personnage, leur passé, et on devine les catastrophes à venir.

Tout n’est pas pour autant parfait. J’ai trouvé parfois le récit superficiel, s’attachant un peu trop au caractère de ses personnages et pas assez à l’univers que développe l’autrice à travers des anecdotes, la carte et l’histoire de leur peuple. Le système de magie, donné à la naissance ou non, provoque des inégalités, des souffrances que j’aurais voir creusées davantage. Enfin, plusieurs fois je me suis que s’il n’y avait pas cette stupide traversée et si tout le monde faisait une petite thérapie de groupe, le roman aurait tenu deux lignes ! Pourtant je dois dire que je m’attendais à être gênée par la « romance » que l’on annonce entre les lignes dans le résumé, ce fameux triangle amoureux, mais finalement il n’en est rien puisque celle-ci reste survolée. On devine des sentiments naissants bien sûr et j’ai peut être levé une ou deux fois les yeux au ciel, mais franchement, ça allaaaait 😉

Au-delà de cela on ne voit clairement pas passer les pages ! On a envie de savoir comment Zahru va s’en sortir, d’équipe en équipe, ballotée au grès des reprises ; si elle va réussir là où tant d’autres ont échoué et ramener les deux princes à la raison ; si elle sera sacrifiée aussi. La plume et fluide et chaque personnage est intéressant à sa manière, tout comme l’intrigue qui s’étoffe de page en page.

En résumé

Le plus doux des poisons est avant tout une aventure humaine entre amitiés, amour, trahison et violence, où l’on voit évoluer trois destinées parallèles, celles de Sakira, Kasta et Jet que tout oppose et rassemble. Zahru est une pièce de l’échiquier, un pion dans la main des dieux, s’ils existent, qui pourrait tout faire basculer, le tout sur un gigantesque malentendu. On voit se profiler quelques intrigues politiques, une guerre à l’horizon, des injustices sociales basées sur un système magique inégal, qui restent pour le moment superficiels mais qui densifient ce premier volume. Le tome 2 promet de belles surprises et j’ai hâte de (re)découvrir Zahru qui, j’espère, aura grandi et appris de son périple.

Un commentaire sur “Le plus doux des poisons de Natalie Mae

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :