Chronique des cinq trônes tome 1 : Moitiés d’âmes de Anthelme Hauchecorne

Ce premier tome est un bijou : un objet livre remarquable (une tranche gouttière toute illustrée, une couverture canon avec des marquages à chaud qui claquent, une carte intérieure, une police avec ligatures qui fait son petit effet…) et une histoire glaciale, au cœur de l’hiver, mêlant les Faëes aux saisons. Un roman parfait à offrir ou à s’offrir pour Noël ❤

Résumé éditeur

La mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Épris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant l’un et l’autre à régler les dettes de leurs vies antérieures. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

Mon avis

En voilà un premier volume qui frappe fort ! D’ailleurs, soit dit en passant, il s’agit a priori d’une saga dont chaque tome aura sa propre histoire. Ainsi celui-ci commence et se termine comme il se doit (avec une très belle fin d’ailleurs) et il sera de même des autres.

Nous basculons directement dans l’univers qu’Anthelme Hauchecorne a tissé avec soin. Entre ces pages la mägerie règne en maîtresse absolue, mais prenez garde, qui dit sort dit aussi mauvais sort et nombreux sont ceux à s’être laissé prendre au piège de l’extraordinaire, du fantastique et du merveilleux. Car ici, point de joie et de bonheur, mais plutôt un froid glacial à vous arracher le coeur, des dilemmes cornéliens, des amours impossibles et des promesses à tenir. Et tout autour, l’hiver plante un décor macabre, inquiétant, dans cette Sylverëe, le dernier refuge des Faëes, se cachent des destins bien cruels.

Il y a énormément de choses à dire sur ce roman, d’abord parce qu’il fait plusieurs centaines de pages, ensuite parce que l’histoire est remarquablement bien construite, enfin parce que la plume est d’une beauté rare, sans chichis, mais travaillée, riche, en dentelle d’araignée.

« Ainsi donc se saluaient les mäges.
Avec des sourires resplendissants. Et des arrière-pensées noires comme la nuit. »

Chaque personnage a sa place dans l’intrigue, des secondaires aux principaux en passant par ceux dont on pense qu’ils ne seront que des apparitions mais qui apportent leur lot de pierres à d’édifice de Moitiés d’âme. L’intrigue prend place dans cette compagnie de caravaniers avec Rollon, Liutgarde, le couple le plus mal assorti qui puisse exister, les adorables Rénard et Pirine, les amoureuses Muse et Diane, sans oublier le grincheux Grich et maître Cernault, le vieux sage complètement frappé. Oui la caravane est une équipée toute dépareillée, avec pléthore de secrets, drames et dettes du passé. Mais chacun d’entre eux apporte une profondeur rare au récit, déçoivent parfois, surprennent souvent. Autour, vont alors graviter tout un tas de personnages abracadabrants des Gémeaux maléfiques en Capitaine (presque) gentil, de Bête monstrueuse en mari jaloux, tout cela mâtinée d’une bonne dose de Dame Hölle, une Faëe décidément bien dangereuse et dont on aurait tôt fait de se méfier.

Dans ce roman, pas de long exposé à n’en plus finir sur l’histoire des royaumes, pas de monologues scientifiques sur le pourquoi du comment de la mägerie, tout trouve sa place au fur et à mesure. On apprend, on écoute, on déguste chaque petit indice comme si c’était des bonbons, et on assimile, petit à petit, comment s’est construite la mägerie des saisons, la nécessité de l’utiliser à deux, et les querelles qui se transforment en guerre. L’intrigue pose son chemin et on le suit attentivement entre Rollon et Liutgarde, dans leurs péripéties amoureuses et magiques, dans leur combat acharné contre des forces qui les dépassent. Parce que oui, bien au delà de la fantasy, des saisons, des trônes et des bains de sang, il est avant tout question de relations humaines. Comment elles se font et se défont, grandissent et meurent, trompent et mentent. Je ne le dirais jamais assez mais pour moi c’est bien ce qui fait la force d’un roman, de n’importe quel genre qu’il soit, bien au delà du world building, ce sont les personnages et ce que l’auteur en fait. Comment il les tord, comment il les fait vivre, mourir, chaque fil d’araignée en agitant tant d’autres sur la toile de la destinée.

Et puis ce roman est sombre… si sombre. Le sang éclabousse le sol blanc, les cœurs se déchirent, les promesses se délitent dans le noir, la rage s’empare des âmes et toute une forêt siffle, hante, mange. Les pièges se referment, ceux qui se pensaient chasseur deviennent proie, la vengeance s’éternise, fait ployer les corps, et les mains se crispent sur des visages glacés. Au delà de tout cela c’est une véritable lutte qui prend le pas, mais seul un ressortira vainqueur : le pouvoir…ou l’amour.

En résumé

Moitiés d’âmes est un roman aussi beau à l’extérieur qu’il l’est à l’intérieur. Tout en profondeur et en drame, l’hiver prend une place aussi cruelle que glaciale et ce sont bientôt des hommes et des femmes qui se débattent entre les arbres. L’écriture est exceptionnelle, les personnages bien campés, et l’ensemble forme un tout emprunt de mägerie. Mais ne vous y trompez pas, celle-ci est aussi extraordinaire qu’elle est dangereuse. En ouvrant ce roman, pas sûre que vous puissiez le refermer avant de l’avoir fini.

> par ici une chronique avec un humour pince sans rire que j’ai beaucoup aimé lire : Un K à part

4 commentaires sur “Chronique des cinq trônes tome 1 : Moitiés d’âmes de Anthelme Hauchecorne

Ajouter un commentaire

  1. Je l’ai vu hier en librairie et la seule raison pour laquelle je ne l’ai pas pris, c’est que je voulais attendre d’être sûre que la suite sorte. Si j’avais lu y’a chronique hier, autant te dire que j’aurai craqué 😂
    En tout cas, c’est une très belle chronique et elle me conforte dans l’idée de plonger dans cet univers aux allures incroyables 😊

    J'aime

    1. Il me semble que les éditions Gulf Stream achète les droits que quand ils sont sûrs que la suite devrait sortir. Bien sûr il peut toujours y avoir des couacs… Mais comme chaque roman peut se lire indépendamment des autres, tu pourrais très bien acheter celui-ci (ce qui embellira assurément ta bibliothèque !) et du coup je te conseille fortement de craquer la prochaine fois :p

      Merci pour ton passage sur le blog ! De plus en plus, les personnes ne laissent pas de messages et ce sont davantage les auteurs et éditeurs qui visitent mon blog, ça fait plaisir d’avoir de la visite aussi enthousiaste ❤

      Aimé par 1 personne

      1. L’objet livre est magnifique et mérite une place de choix dans la bibliothèque, c’est sûr ! 😍
        S’il se lit indépendamment des autres, c’est moins « grave » si la suite ne sort pas. Mais maintenant je suis face à au terrible dilemme de devoir faire un choix pour mes achats de février 😱

        C’est vrai, souvent les personnes laissent un j’aime sans prendre le temps pour un petit mot. J’étais comme ça avant, pensant que mon commentaire ne changerait pas grand chose. Mais quand j’en reçois je suis si contente que j’ai pris la décision d’en laisser dès que j’en avais envie, ou que j’avais quelque chose à dire. Et puis c’est tellement sympa de réellement échanger avec d’autres personnes ! 😍

        En tout cas, j’aime beaucoup les avis que tu écris et j’ai pris plaisir à te lire 😊

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :