Virgile & Bloom de Joanne Richoux

Je me dis qu’un jour vous arrêterez de me croire. Quand je parle de Joanne, de sa plume qui me torpille, des larmes que je verse pour des scènes pathétiques, ballons de baudruche, disputes, l’odeur de frangipane. Il y a forcément un jour où vous ne me croirez plus. Je m’en fous. Moi je suis amoureuse.

Résumé éditeur

Bloom, étudiante en psycho, s’est éprise de son professeur de violoncelle. Virgile est sexy, lunatique, et… mort. Un foutu vampire de 283 ans, du genre dépressif derrière des lunettes en forme de cœur. Problème, la mélancolie fait geler le sang des vampires et les tue. Sur un coup de tête, Bloom vole la voiture de sa sœur et emmène Virgile à Brocéliande. Il paraît que, là-bas, une communauté de monstres s’ébat joyeusement sous terre. Est-ce que la jeune fille se lance dans ce voyage parce que la fin du monde approche ? Parce qu’elle n’a rien à perdre ? Ou simplement mue par ses sentiments naissants pour Virgile ?

Mon avis

En attendant Virgile & Bloom c’est une petite bombe, parfum Brocéliande, le sel de l’amertume, le culot de l’arrogance avec sans doute un truc un peu rock sous les fougères. Ça nous raconte l’histoire d’un crush sur des cils, des plis de tee shirt et des yeux liquides. Du crush de Bloom sur un vampire qui s’étiole, se fane, l’éclabousse de remarques cinglantes. Il est un peu connard. Elle est un peu pétasse. Les deux, ensemble, c’est explosif.

« Je devrais postillonner des excuses. Virgile rirait, ça lui défroisserait le visage et le t-shirt. On se moquerait de nous. De nos laideurs, de nos colères. Et on ferait l’amour dans cette aube pastel. »

Je ne vous cache pas que Virgile j’ai eu un peu de mal avec lui au début. Sombre et taciturne, les gens dépressifs m’agacent un peu. Mais parce que Bloom y voit des plis, un nez en trompette, une odeur de frangipane, j’avoue j’ai un peu craqué aussi. C’est ce qui me plaît dans les romans de Joanne d’ailleurs, comment tout résonne ensemble. Comment Virgile n’aurait pas pu être sans Bloom. Comment ces deux personnages ailleurs qu’à Brocéliande n’auraient pas fonctionné. Comment cette ambiance un peu sombre et pleine d’ombres dans les recoins colle parfaitement à leur amour.

« Tu ressembles à ces chansons qui sont tellement belles qu’elle font mal, tu comprends ? Celles qui donnent envie de fumer une clope en fixant le vide. Celles qui font pleurer quand on est même pas triste. »

Il en a marre de la solitude. Elle en a marre de la fac de psycho pleine de dégénérés qui veulent poser des diagnostics sur leurs malheurs, de sa sœur qui a trop souvent dû jouer les grandes dans des pièces en bordel – de l’absence d’une mère, de la vieillesse d’une autre -, et puis l’envie de tout foutre en l’air : toute façon l’apocalypse est déjà prévue alors à quoi bon ? Les voilà partis façon road trip en Brocéliande, direction une communauté de monstres. Là bas, ils trouveront une apocalypse, des destructions très humaines et des vengeances déifiées.

« J’ai compris, Virgile, t’es de mauvaise humeur. Je ne te cache pas que ça me déstabilise. T’es mon rayon de soleil d’habitude »

Sous terre le temps est comme suspendu. Assez pour s’abîmer, se fondre, se battre, faire l’amour. Rencontrer des sirènes, des harpies, des loups garous. Mélange de l’honneur de Buffy, de la sensualité de la Communauté du Sud et de la mièvrerie de Twilight. Et puis quelque chose de glauque, de crade aussi, de fascinant, façon toile d’araignée en soie accrochée à la peau. L’odeur de camomille, de mimosas, de crêpe au beurre et d’hydromel.

En résumé

En bref ? C’est génial, puissant, aphrodisiaque. Addictif en somme. Vous en ressortez le cœur en vrac, les sens émoussés, une brusque envie de bolée de cidre. Et désespérément amoureux.se. Sur fond de fin du monde, d’apocalypse climatique et de revanche du monde et des créatures mythiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :