L’îlot mécanique de Elie Darco & Nancy Peña

Quand j’ai submergé la chargée des relations presse de Gulf Stream de demandes de SP (vous ai-je déjà parlé d’eux ? Vous savez mes très nombreux coups de coeur dont les deux magnifiques romans de Joanne Richoux ? Si si ça va vous revenir…), elle m’a dit « ok, mais en échange je veux que tu parles de ce roman ». Vous me connaissez maintenant, ce n’est pas parce que je suis partenaire d’une maison d’édition que j’aime TOUS leurs romans. Et puis c’était un étincelles, collection pour les 9 ans. Mais bon comme elle avait utilisé les mots magiques « steampunk » et « écologie » j’ai foncé. Et franchement je ne regrette tellement pas ! Croyez-moi j’ai trouvé la pépite qu’il vous fallait pour vos petits bouts de 9 / 10 ans ❤

Résumé éditeur

Dino vit sur un îlot infertile en compagnie de l’Amiral et d’une trentaine de personnes. L’Amiral est le grand-père du garçon, mais aussi le chef incontesté et le grand créateur de tout ce qui se trouve sur l’îlot. Dino rêve d’ailleurs, mais l’ailleurs est lointain, dangereux, pollué, tandis que sur l’île, grâce aux systèmes mécaniques inventés par l’Amiral, les habitants ne manquent de rien. Un jour, alors que toute vie est censée avoir disparu, Dino et ses amis trouvent un animal étrange. Cette découverte et d’autres événements inhabituels viennent gripper la bonne organisation de l’îlot : le garçon s’interroge et enquête. Ce qu’il va découvrir remettra en question tout ce qu’il croit savoir…

Mon avis

Dino est un personnage fascinant. Jeune adolescent aux rêves d’ailleurs, il admire l’Amiral, son grand-père, qui a tout construit sur l’îlot. Mais il est aussi en colère. Pourquoi ne l’emmène t-il jamais lors de ses expéditions vers le « monde extérieur » ? Pourquoi cache t-il autant de choses ? Et surtout…a t-il un lien avec tous les dérèglements qui s’opèrent sur l’île ? Touchant et déterminé, le jeune garçon va tout faire pour comprendre ce qui l’entoure et dénicher la vérité, quitte à s’y brûler les ailes.

Le roman est intelligemment construit, invitant le lecteur à s’interroger sur ce qui l’entoure et les règles qui régissent son monde : à quoi servent-elles ? Pourquoi existent t-elles ? Le mensonge peut-il être bénéfique ? Il se fait également par moment plaidoyer pour l’écologie, montrant par divers moyens comment les hommes ont détruit le monde sans forcé le trait apocalyptique : on sait que des choses se sont produites, qu’il y a eu des catastrophes naturelles, des guerres, mais sans que l’on insiste trop, éveillant doucement les consciences des jeunes lecteurs. Bien entendu les adultes qui liront ce roman peuvent se dire que ce n’est pas suffisant, que cela manque d’engagement, mais j’ai trouvé que c’était justement dosé par rapport au public de cette collection. L’autrice ajoute même quelques petites notes de féminisme avec le personnage de Carlotta qui sait parfaitement se débrouiller seule et qui n’a pas besoin d’un chevalier pour venir la sauver.

Les illustrations viennent ajouter une vraie plu value à l’histoire, d’autant qu’elles forment de profondes respirations dans le roman. Souvent détaillées, elles invitent à faire une pause dans des lieux et des actions incongrus : dans l’atelier surprenant de l’Amiral, lorsque Dino dégomme des crabes mécaniques ou lorsqu’il découvre ce qui se trouve au lointain. Sans trop en avoir l’air, le roman vient aussi questionner notre conscience d’adulte, et celle en formation de l’enfant avec des questionnements autour de l’éthique, de l’intelligence artificielle, ou du « transhumanisme », tout cela à grand renfort d’actions et d’enquête dans un îlot qui n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets.

En résumé

L’îlot mécanique est un roman initiatique court et intelligemment mené à destination des 9 – 12 ans. Plaçant son intrigue sur une terre insulaire, repliée sur elle-même, l’autrice invite son lecteur et son héros à questionner ce qui l’entoure et à mener l’enquête ! Cette lecture peut donner lieu à un échange intéressant en classe ou en famille autour de nombreux sujets comme l’écologie, l’environnement, mais aussi des questions plus complexes comme le transhumanisme et l’intelligence artificielle.

Dans le même genre vous pouvez également lire Les Orphelins de Métal, et pour les plus âgés (+ de 15 ans), Un jour, une étoile avec lesquels j’ai trouvé des similitudes 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :