Bilan printanier 2020

Ce printemps fut bien étrange avec ce confinement obligatoire qui l’aura bien occupé. Certains diront que ça leur aura permis de lire beaucoup plus, d’autres, qu’au contraire, la période était tellement angoissante qu’ils ne se sont pas sentis le cœur d’ouvrir un roman. Moi je suis passée à travers tout cela comme une lettre à la poste, non sans difficulté mais avec obstination ^^ J’ai relu aussi certains romans que j’adore comme Oksa Pollock et les deux trilogies Kushiel et Imriel de Jacqueline Carey qui sont des sagas de fantasy exceptionnelles. Au milieu de tout cela, des petits services de presse pré-confinement, le mois de la fantasy et quelques achats spontanés.

Coups de cœur (19 ou 20) : 4 romans

Les enfants des Feuillantines de Célia Garino dans la droite lignée des Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh ou Diabolo Fraise de Sabrina Bensalah, un roman bourré de charme et aux personnages attachants, entre rires et larmes. Ensuite Rouge de Pascaline Nolot, une réécriture réussie du Petit Chaperon Rouge qui mêle des préoccupations très contemporaines et une plume très moyenâgeuse qui donne tout le ton au récit. J’ai eu également un joli petit coup de coeur sur La Fille qui pouvait voler de Victoria Forester dont l’héroïne m’a beaucoup touchée et dont les messages de tolérance et d’acceptations de soi sont très forts. Un roman jeunesse qui serait magnifique au cinéma ! Coup de coeur également pour Alliances de Jean-Marc Ligny, une climate fiction aux personnages charismatiques, une écriture foisonnante et une trame sur fond climatique et anti nucléaire. Un gros volume, dense et complexe mais incroyable !

Petites perles (18 ou 17) : 5 romans

Bamba de Anne Loyer fut une lecture assez fascinante. L’histoire d’une adolescente devenue mère trop tôt par choix et qui doit désormais se battre avec les préjugés des autres, et ses rêves qui se brisent sur les écueils du quotidien. Vient ensuite le troisième volume des Faucons de Raverra de Mélissa Caruso qui conclue à merveille cette trilogie riche en rebondissement. On reste encore dans la fantasy avec…le troisième volume (oui oui encore) du Royaume de Pierre d’Angle de Pascale Quiviger qui m’a laissée sur le c*l avec cette dernière page aussi surprenante que désespérante. Voilà, j’étais au désespoir et je veux la suite. Et toujours en fantasy, avec toujours un troisième volume, voici Mémoires par Lady Trent : Le Voyage du Basilik de Marie Brennan qui m’a conquise au delà des mots ! J’aime tout dans cette série, les dragons, le caractère d’Isabelle Trent, mais celui-ci avait aussi davantage d’émotions et de mystères. Ensuite, 2105 Mémoire interdite de Anouk Filippini qui m’a énormément surprise par sa profondeur et son réalisme alors même qu’il s’agit d’une dystopie. L’autrice s’est magnifiquement bien servi de ce genre pour lui donner un aspect plus politique que j’ai beaucoup aimé.

Excellentes lectures (16) : 4 romans

La trilogie du Tearling est une excellente saga de fantasy où se mêlent différentes époques avec brio. Petit bémol concernant l’héroïne qui m’a un peu tapée sur le système à tout le temps faire attention à son physique… Second roman dans cette catégorie, le très étonnant Délius, une chanson d’été de Sabrina Calvo, dont j’ai adoré chaque page sans forcément toutes les comprendre, pour la prose, le côté loufoque à la Ionesco et les échanges sans queue ni tête. Vient ensuite Ambition de Yoann Dubos qui mélange avec brio différents genres tels que la science fiction, la fantasy ou le space opera, avec une écriture fluide et de multiples rebondissements. Seul bémol : on est un peu perdu une bonne partie du roman à ne pas savoir où l’auteur nous entraîne. Seul conseil : laissez vous porter. Et enfin, La Brigade des Chasseurs d’ombres de Chrysotome Gourio qui mélange lui aussi les genres mais davantage du côté des contes et légendes avec un brin de mythes amérindiens avec un zest de mythes lovecraftiens. L’ensemble est détonnant, glauque et parfaitement horrifique. Mon seul regret est que je n’ai pas pu m’attacher réellement aux personnages.

Bonnes lectures (14 ou 15) : trois romans

Thunder de David S. Khara aurait pu rentrer dans les « excellentes lectures » mais il était un peu trop introductif à mon goût. Pour autant, ce premier tome est survitaminé, aux côtés d’adolescents surdoués qui ne sont pas sans rappeler certains comics books. Sueurs Froides de Nadia Coste ne m’a que moyennement convaincue. Abordant pourtant le sujet de l’homosexualité dans le sport ainsi que la rivalité et la violence, les personnages étaient un brin caricaturaux à mon goût et l’intrigue un peu trop facile. Ensuite Cuits à point d’Elodie Serrano qui là aussi manquait un peu de profondeur et un personnage secondaire moins caricatural (rendez-vous sur le lien pour en savoir plus). Malgré tout il met en lumière une héroïne qui se bat avec son sexe et l’acceptation de la société.

Déceptions (13 ou moins) : 1 roman

Wilder Girls. Malheureusement si le roman a d’indéniables qualités et qu’il se lit très rapidement, j’ai été déçue par le peu de réponses que l’auteur nous apporte alors que des zones d’ombre nous sont volontairement cachées. De plus les attentes qu’ont généré les éditeurs autour des termes « horreur » et « féministe » n’était pour moi par présent. Le roman est volontairement angoissant mais uniquement féminin et non pas féministe.

Non lus ? Plein, comme d’habitude, j’ai toujours les yeux plus gros que le ventre, à force j’ai l’habitude ^^ La plupart sont reportés à la PAL d’été, je leur dis à bientôt en espérant réussir à les lire en temps et en heure mais sinon… qui s’en soucie réellement ? 😉  Toujours est-il que j’ai passé un très agréable printemps avec de vraies belles surprises concernant certains romans.

2 commentaires sur “Bilan printanier 2020

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :