Mes premières 68 : interview d’une équipe de choc

Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis peu, un nouvel acteur a fait sa petite entrée auprès de la littérature jeunesse : mes premières 68. Le but ? Mettre en relation des enfants à partir de 9 ans, entre eux, à travers la lecture des premiers ou seconds romans d’auteurs de littérature jeunesse. Un modèle qui a déjà fait ses preuves auprès des plus grand.e.s puisque Les 68 premières fois, la version adulte, existe depuis déjà plusieurs années.

Les quatre super nanas à l’origine de Mes premières 68 en sont d’ailleurs membres à part entière ! (tout comme moi, d’ailleurs…)

RENCONTRE avec Héliéna, Amélie, Hélène et Céline !

Moi : Avant de commencer, moi, j’avais une question toute simple : pour vous, quelques phrases, pas plus, c’est quoi la littérature jeunesse ?

Elles : On peut même répondre en quelques mots : la littérature jeunesse est une mine d’or (et je crois que tu seras d’accord avec ça ☺ ) !
Plus sérieusement, nous pouvons dire toutes les quatre que c’est un type de littérature d’une grande richesse, que ce soit dans les albums pour les petit.e.s ou dans les romans pour les plus grand.e.s. Il y a une grande liberté dans les textes proposés par les auteurs et les autrices, autant dans les thèmes abordés que dans la forme. C’est une littérature qui fait voyager, rêver, qui touche ou qui bouscule, qui fait vivre des aventures extraordinaires (ou pas !) et qui font vibrer les enfants ou les adolescent.e.s en chacun. Une mine d’or, on vous dit !

On voit vos portraits un peu partout sur votre page facebook mais est-ce que vous pourriez vous présenter en quelques mots pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Amélie : J’ai toujours du mal à répondre à cette question de présentation… Mais quand j’y réfléchis, c’est souvent par mon rapport aux livres et à la lecture que je me définis : les livres prennent beaucoup de place dans ma vie, physiquement et dans ma tête ! J’en ai fait mon métier, et je ne m’imagine pas vraiment faire autre chose. Je suis libraire dans la librairie spécialisée jeunesse au Mans, où je vis depuis toujours… c’est-à-dire 36 ans.

Héliéna : L’exercice est difficile ! Comment me présenter ? Je suis avant tout aide-soignante, ce qui n’a absolument rien à voir avec la littérature et c’est donc là que ma passion entre en jeu ☺ . J’ai toujours un bouquin dans mon sac, ma voiture, sur mon canapé, ma table de salon, je suis une lectrice tout terrain (ce qui hérisse les cheveux de mon conjoint). La littérature jeunesse est comme une friandise que j’aime déguster durant des heures. Et comme pour prolonger ces moments, je lui offre une place sur mon blog avec beaucoup de plaisir.

Céline : Je crois que je n’imagine pas ma vie sans la littérature jeunesse. C’est pour moi une drogue, douce et sans effet indésirable. Au travail, à la maison, avec mes enfants, je baigne dans cet univers et je m’y sens bien. Que dire de plus? J’ai été libraire, aujourd’hui je suis bibliothécaire… Et demain? Aucun doute sur le fait que je serai de près ou de loin (le moins possible) dans le milieu du livre.

Hélène : Les livres sont partout autour de moi : dans tous les coins chez moi, dans mon métier (je suis libraire après avoir été bibliothécaire pendant plusieurs années), dans mes sacs, dans les émissions que j’écoute (voire même que j’ai pu animer à la radio) ou chez les gens que je suis sur les réseaux. La bibliothèque est la première chose que je regarde la première fois que je vais chez quelqu’un. Elle en dit beaucoup sur qui j’ai en face de moi. Et ce que je préfère dans cette activité très solitaire qu’est la lecture, c’est le partage et les discussions sur les livres. Tout tourne toujours autour de cet échange et je continue à explorer d’autres moyens de le faire.

Comment vous est venue l’idée de « Mes premières 68 » ?

Nous avons suivi l’aventure des 68 premières fois depuis quasiment le début, et nous nous sommes vite senties comme chez nous dans cette famille de passionné.e.s de littérature et de partage. Il faut dire que c’est une belle expérience qui nous a fait rencontrer des gens supers, avec une énergie folle ! Un jour, l’une des organisatrices des 68 premières fois nous a rapporté que ses enfants l’enviaient parce qu’ils aimeraient recevoir des colis de livres comme elle. Certain.e.s participant.e.s adultes des 68 premières fois avaient aussi formulé cette envie d’un « 68 pour les petits » au détour de conversations… Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour que l’idée germe dans nos têtes, d’autant que nous sommes des passionnées de littérature jeunesse. L’occasion était trop belle : combiner notre envie de la partager encore et encore, avec la possibilité de donner aux jeunes lecteurs le droit de s’amuser à découvrir des auteurs, recevoir des colis rien que pour eux et d’échanger sur leurs lectures, hors cadre scolaire.

Et le nom ? Pourquoi ne pas l’avoir détaché des « 68 premières fois » ?

Nous voulions vraiment rester dans le sillage des 68 premières fois, qui est très bien identifié auprès des maisons d’édition de littérature générale, des participant.e.s, des auteurs et autrices, etc. Et même s’il s’agit d’une nouvelle aventure, d’un nouveau genre qui s’adresse à un autre public, plus jeune, nous nous appuyons sur le même principe de découvertes et de livres voyageurs. Les 68 premières fois sont un peu comme un arbre, sur lequel vient de pousser une nouvelle branche… Il était donc normal de garder un lien. Pour l’anecdote, nous avons même fait une réunion entre nous pour trouver un nom à cette nouvelle aventure, nous avons voté, et la proposition d’Héliéna « Mes premières 68 » a fait l’unanimité.

Mais concrètement c’est quoi ? Qui peut participer ?

Concrètement, Mes premières 68 s’adressent à tous, enfants à partir de 9 ans, sans limite d’âge, puisque notre volonté est de pouvoir faire lire des romans de littérature jeunesse à un large public, même si la cible première reste bien sûr les enfants et les ados ! Il y a cette année deux sélections, une pour les 9-12 ans, et une autre pour les 13 ans et plus. Nous avons sollicité les maisons d’éditions pour nous permettre de lire les premiers et deuxièmes romans d’auteurs et autrices francophones parus entre mars 2019 et mars 2020. Nous sommes en cours de finalisation des sélections, qui devraient comporter environ 10 titres chacune. Les éditeurs ont joué le jeu et ceux dont les livres sont sélectionnés nous fournissent quelques exemplaires qui voyageront chez les participant.e.s.

Pour participer, il suffit de nous contacter par mail ou via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram). Les 68 premières fois sont une association, il y a donc une cotisation de 10 € à régler pour participer à une sélection et recevoir, petit à petit, les livres de la catégorie choisie.
Une fois lu, le livre peut repartir au lecteur ou à la lectrice suivante. Pour que l’aventure soit plus drôle, nous demandons aux inscrit.e.s enfants ou adultes de nous faire un petit retour de lecture. Mais pas de contrainte, les enfants peuvent laisser libre cours à leur imagination, ils peuvent faire un dessin, un petit texte, une photo, une vidéo, etc.

Pour cette première édition, les inscriptions sont déjà complètes pour les 9-12 ans, mais il reste quelques places sur la sélection 13 ans et plus ! Et nous avons ouvert une liste d’attente en cas de désistements.

Imaginons que je suis un enfant, comment je sais que ça existe ? 

C’est une question que nous nous sommes posée avant de lancer l’aventure, notamment pour les 9-12 ans qui ne sont pas sur les réseaux sociaux, et pour les ados, qui ne sont pas forcément sur les mêmes canaux que nous. Mais nous nous sommes rendu compte que la « famille » des 68 suivait beaucoup l’actualité de l’association. Quand Mes premières 68 ont été lancées, il y a eu de nombreux partages entre les participant.e.s adultes. Un peu de bouche à oreille aussi, et puis nous en avons parlé autour de nous. Nous commençons petit pour cette première année. Nous réfléchirons à une communication plus large l’année prochaine, pourquoi pas à destination des milieux scolaires, (mais nous souhaitons que cela reste hors cadre scolaire), des clubs de lecture ados qui auraient envie de nous rejoindre… Tout est possible, mais nous avons déjà un très bel accueil pour cette première année.

Dans la partie 13 ans et plus, est-ce que des adultes qui aiment la littérature jeunesse peuvent y participer ou est-ce réservé aux adolescents ?

Bien sûr ! Dans les deux sélections, il est possible de s’inscrire en tant qu’adulte (nous avons par exemples des parents qui vont lire la sélection 9-12 en binôme avec leurs enfants). Et dans la sélection 13 ans et plus, il y a aussi des adultes qui se sont inscrits, et nous nous en réjouissons. C’est vraiment cette idée de partage qui est centrale, donc si la littérature jeunesse peut être partagée entre les générations, et que des adultes viennent y piocher des découvertes, alors nous aurons répondu à l’envie du projet de départ.

Pour le moment combien de participants avez-vous ? Quels âges ?

Pour cette première année nous avons tablé sur une vingtaine de participants en 9-12 et une trentaine en 13+. Et cela va de 9 ans à 37 ans. Quelle joie pour nous de voir ce panel de lecteurs !

Comment se gère la logistique pour un tel événement ?

Nous avons fait de nombreuses réunions en amont pour baliser les choses, mais surtout, nous avons la grande chance de nous appuyer sur les 68 premières fois, une aventure menée à la perfection par Charlotte, Églantine, Nicole et Sabine, que nous connaissons bien. Elles nous ont beaucoup aidées à penser Mes premières 68, et elles nous conseillent sur tous les points qui nous auraient échappé.
Concrètement, nous nous sommes réparties les rôles, Héliéna s’occupe de la partie logistique des inscriptions, et sera responsable du fameux tableau d’aiguillage de tous les livres.
Céline s’occupe de la partie réseaux sociaux et communication.
Je (Amélie) me suis occupée de contacter les éditeurs et de leur présenter le projet.
Et nous lisons toutes les quatre, Héliéna, Céline, Hélène et moi, car nous avons besoin de plusieurs votes pour valider la sélection d’un livre.

Nous sommes assez complémentaires ! On communique beaucoup par messages sur un groupe pour échanger sur nos lectures, mais de petites réunions pour en parler sont indispensables pour défendre nos chouchous !

Je sais que vous avez un compte facebook et instagram, qu’est-ce que vous y posterez ?

Après un teasing insoutenable sur Facebook via la page des Premières 68, nous avons effectivement ouvert notre propre page FB mais aussi un compte Instagram. C’est important d’être visible sur ces deux réseaux encore incontournables aujourd’hui ! Tant que la sélection n’est pas encore établie ni dévoilée, nous allons plutôt parler de l’avancée du projet tout en publiant des posts autour de la lecture, de la littérature jeunesse et des premières fois.
Ensuite, quand l’aventure aura réellement démarré, nous pourrons vous faire découvrir en détails la sélection, vous en parler et SURTOUT laisser les lecteurs en parler ! C’est le but premier de ce projet. Partager, découvrir et donner envie ! Nous partagerons ainsi les avis des enfants et adultes (qui le souhaitent) dans des posts réguliers sous des formes différentes en fonction des retours reçus. Et puis, il y aura d’autres surprises. Mais, chut… Bref, vous allez encore entendre pas mal parler de Mes premières 68.

Vous avez déjà des maisons d’édition partenaires ?

Les éditeurs jeunesse que nous avons sollicités ont fait un très bon accueil à Mes premières 68, et nous en sommes ravies. Ils ont à cœur de faire découvrir leurs nouveaux auteurs et nouvelles autrices, et nous remercions vivement ceux qui ont joué le jeu de nous fournir des exemplaires de leurs livres, car nous savons que cela a un coût. La sélection étant secrète pour le moment, vous saurez tout en janvier !

Qu’est ce que vous diriez à un enfant qui aurait aimé participer mais qui a loupé le coche ? Peut-il retenter pour une prochaine session ? (les dés sont-ils relancés?)

Les inscriptions sont closes sur la tranche d’âge 9-12, mais nous avons une liste d’attente, donc s’il y a des désistements, tout est encore possible. Et quelques places sont encore disponibles en 13 et plus. Donc il faut écrire sans attendre à Héliéna, qui gère les inscriptions : heliena.mespremieres68@gmail.com .

Au vu de l’enthousiasme rencontré pour cette première édition, et si les éditeurs continuent de nous suivre, nous pensons pouvoir dire qu’il y aura une année 2… Rendez-vous à l’automne prochain, et en attendant, les enfants qui n’ont pas pu s’inscrire cette année peuvent tout de même nous suivre, via le blog des 68 premières fois (rendez-vous de la jeunesse tous les mercredis), et sur les réseaux sociaux.

Quand est ce que sera lancée la première édition de Mes premières 68 ?

La sélection sera dévoilée dans la première quinzaine de janvier, puis les premiers colis partiront dès fin janvier chez les participant.e.s. Nous sommes très pressées de vous en dire plus et d’avoir les premiers retours de lecture des enfants et des ados !

Je suis ravie d’avoir pu échanger sur ce projet qui a l’air vraiment tip top aussi bien pour la littérature jeunesse que pour les jeunes qui pourront y participer ! J’espère que la première édition se passera sans encombre et qu’elle rencontrera le succès qu’elle mérite.

Mille mercis Enora pour cette belle mise en avant de Mes premières 68 !

 

Il reste encore quelques places dans la catégorie des 13 ans et +, alors pour tous vos adolescents passionnés, si vous êtes adolescents, ou juste de grands ados dans votre âme de lecteur courrez-y !

Leur page facebook : https://www.facebook.com/mespremieres68/
Leur compte instagram : @mespremières68
Leur site internet : https://68premieresfois.wordpress.com/2019/11/13/mes-premieres-68-cest-parti/

Un commentaire sur “Mes premières 68 : interview d’une équipe de choc

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :