Joyeux bordel dans mon été : bilan

Ma pile à lire d’été n’est pas terminée, des emprunts en bibliothèque ont été faits, le pumpkin autumn challenge s’est permis une petite incursion… en bref ce fut un peu le bazar, mais un bazar grandiose, jouissif, extravagant. J’ai adoré ! Étant donné que mon article de pàl n’a pas du tout été respecté, je vous propose tout simplement de couvrir tous les articles du 21 juin au 23 septembre.

Mes coups de coeur

Pas moins de six coups de coeur pour cette saison ensoleillée sur des thématiques très variées et tous de maisons d’édition différentes. Les Maux Bleus de Christine Féret-Fleury qui parle d’amour, d’homosexualité et d’homoparentalité avec une force et une émotion incroyables. Sont venus presque coup sur coup Les Collisions de Joanne Richoux qui m’avait laissée abasourdie par cette réécriture fabuleuse, noire et glauque des Liaisons dangereuses et Le fils de l’ombre et de l’oiseau d’Alex Cousseau pour sa douceur poétique, son road trip aussi bien émotionnel qu’exotique. S’ensuivirent My Absolute Darling de Gabriel Tallent qui parle d’un sujet absolument abominable avec un talent et une narration complètement dingues et Simple de Julie Estève où le point de vue d’Antoine Orsini, le baoul du village, se fait reflet de notre monde. Je finirais sur Shorba l’appel de la révolte de Gaspard Flamant, un roman adolescent résolument engagé et profondément humain qui m’a beaucoup fait réfléchir.

Petites perles

Viennent dans cette catégorie quatre romans mais aussi deux mangas et trois bandes dessinées.

Les deux premières petites perles se répondent par leur univers – la fantasy – mais aussi par leurs personnages résolument féminins : Shârha de Charlotte Bousquet, est un premier tome enchanteur où Contes des mille et une nuits et chamanisme s’entremêlent, rythmé par les mythes et les légendes ; Une histoire naturelle des dragons de Marie Brennan prend le parti pris du naturalisme et de la science pour nous faire voir les dragons sous un autre jour.

Ensuite, viennent un roman contemporain et un roman young adult : Les fureurs invisibles du coeur de John Boyne, un roman terriblement réaliste où nous déambulons dans les rues de l’Irlande d’après guerre, tantôt cruel tantôt tendre, ce roman a su me toucher très profondément ; et Quatre sœurs presque à son opposé par son côté solaire et optimiste.

Les deux mangas de cette catégorie sont Orange d’Ichigo Takano qui est ma saga cocooning par excellence et The Ancient Magus Bride de Kore Yamazaki où sorcellerie, magie et les êtres du petit peuple se livrent à une danse féerique.

Enfin, les trois bandes dessinées (deux BD + comics) sont Literary Life de Posy Simmonds, une bd hilarante sur le monde du livre ; Le souffle du vent dans les pins de Zao Dao qui m’a époustouflée par ses illustrations immersives, d’une beauté sauvage ; et pour finir Saga, un comics complètement dingue et décalé dont j’ai lu les quatre premiers tomes.

Excellentes lectures

Les bonnes lectures se sont multipliées à une vitesse d’enfer je les ai donc divisées en deux parties: les excellentes lectures (qui ne sont pas passées loin du coup de coeur) et les bonnes lectures (qui tourneraient autour de 13 à 15 sur Livraddict).

Parmi ces excellentes lectures je compte trois « graphics » dont Hiver Indien de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini qui questionne les relations familiales et intergénérationnelles le tout servi par des dessins adorables ; La Princesse Vagabonde de Da Xia qui m’avait envoûtée par ses décors asiatiques et son héroïne hors du commun ; et Polina de Bastien Vivès.

Viennent s’ajouter à cette belle sélection cinq romans dont un s’adressant aux adultes, trois aux jeunes adultes et un aux adolescents tous de SFFF : La Guerre des Bulles de Kao Yi-Feng une véritable surprise dans une uchronie étrange et déconcertante ; Le Passageur de Mel Andoryss qui mêle le spiritisme, les traditions Roms et les relations familiales avec brio ; Inaccessibles Katherine McGee où les mensonges se font poison ; La Sirène et la Licorne d’Erin Mosta, une lecture douce et romantique ; et pour finir Mes vies à l’envers de Maxime Fontaine véritable fuite éperdue à travers le temps et l’espace.

Bonnes lectures

Dans mes bonnes lectures je classe beaucoup de romans adolescents qui m’ont soit légèrement déçue par l’écriture, la forme ou même parfois par le manque de développement sur certains sujets comme Le mur des apparences de Gwladys Constant, Kylooe de Thunder, et Mes nuits à la caravane de Sylvie Deshors.

J’y ai également classé ceux qui m’ont laissée sur ma faim comme Chaque chose en son temps de Lorris Murail, D’Encre de Verre et d’Acier de Gwendolyn Clare ou encore L’Atelier des sorciers de Kamome Shirahama.

J’y mets également Descendants des Oracles de Maéva Lubin, un roman auto-édité qui aurait pu être une déception pour moi mais qui pour vous peut être une excellente lecture pourvu que vous n’ayez pas déjà lus des centaines de romans fantasy.

Déceptions

Trois déceptions, et pas des moindres. Pour La Légende des Firemane de Raymond E Feist, son dernier cycle, alors que j’avais tant aimé les aventures de Pug et l’univers du Magicien là je me suis retrouvée avec deux héros retranchés dans leurs pensées ce qui entachaient tous les passages d’action d’une sorte de torpeur morose… Déception également pour Les contes d’Aucelaire de Jo Ann Von Haff dont j’avais entendu que du bien et dont l’univers me plaisait. Malheureusement l’héroïne terriblement frustrante et la relation qu’elle commence dans le roman ne m’ont absolument pas convaincue. Enfin, Flight of Angels de Rebecca Guay dont pourtant la couverture m’avait terriblement attirée et qui m’a déçue par la narration, le choix des illustrations et tant d’autres choses…

Abandon

J’ai abandonné Légende de Sylvain Prudhomme, malheureusement si j’adore entendre cet auteur en conférence, en lecture, et lectures musicales il semble bien que ses écrits ne soient pas vraiment faits pour moi… même si j’avais beaucoup aimé Tanganyka Project.

Non lus

Trop gourmande ? Peut-être ! Mais c’est surtout qu’avec mon emploi saisonnier à la bibliothèque de Saint-Malo j’ai également pris d’autres romans (surtout des bandes dessinées et des mangas) imprévus ! Je n’ai donc pas pu lire Espace Lointain de Jaroslav Melnik et Vango de Timothée de Fombelle (ainsi que les tomes 2, 3, et 4 de Lady Trent).

Pour conclure

Comme je vous l’ai dit à mainte reprise, l’arrivée du Pumpkin Autumn Challenge et des 68 premières fois a un peu bouleversé ma pile à lire d’été. Deuxièmement je ne vis pas pour ma pal donc ça ne me dérange absolument pas de ne pas avoir tout lu ^^

Enfin pour faire un bilan un peu plus rigolo je vais vous donner quelques chiffres. J’ai lu :
– 21 romans
– 15 bandes dessinées dont un roman graphique, cinq comics et quatre manhuas.
– 10 mangas

Ce qui vous donne un total de 46 œuvres littéraires lues ! Et je vous avoue avoir la flemme de compter le nombre de pages ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :