Rouille de Floriane Soulas

Rouille est un roman steampunk que j’avais beaucoup apprécié à l’époque de sa sortie, je m’attendais même à ce qu’il ait plus de succès pour le #plib2019 mais ce ne fut malheureusement pas le cas 😦

Mon résumé

Violante et Duchesse sont une seule et même personne. La première a perdu la mémoire et tente tant bien que mal de trouver des traces de son passé. La seconde fait partie des Jardins Mécaniques et doit se prostituer pour s’acquitter de sa dette envers Léon, celui qui l’a trouvée en pleine rue. Mais lorsque sa seule amie, Satine, disparaît, Violante sent que quelque chose ne va pas. Bientôt les rues grouillent de cadavres aux corps mutilés. Un nouveau Jack l’Eventreur ou bien une histoire bien plus sombre, plus abjecte, plus folle ?

Mon avis

Rouille ce n’est pas un roman à mettre en toutes les mains ou à la portée de tout le monde : on y rencontre des cadavres défigurés, des femmes obligées de se prostituer, des enfants des rues, la drogue, le sexe et tout un tas de choses suintantes, gluantes du genre à vous donner envie de fuir plutôt que de rester. Le coeur de l’histoire se déroule au sein de la plèbe, dans les égoûts ou dans les chambres des Jardins Mécaniques, des lieux qui n’inspirent pas la rêverie et pourtant…c’est un coup de coeur ! Oui, j’ai peut-être un goût prononcé pour le macabre mais c’est bien là la dernière raison.

Violante est le personnage clé de ce roman : elle a un caractère fort, indépendant et elle est intelligente. Bien qu’elle sente qu’elle n’a pas sa place au sein des Jardins, elle comprend également la dette qu’elle a envers Léon. Floriane Soulas ne fait bien entendu pas une apologie de la prostitution au sein de son roman : aucune n’a envie d’être ici, aucune n’a envie de coucher avec quelqu’un tous les soirs mais la rue est pire. Preuve en est de la prothèse mécanique qui remplace son auriculaire arraché. Elle cache toute sa douceur et sa fragilité derrière l’apparente provocation de Duchesse, le personnage qu’elle joue au sein des Jardins et dont elle a appris à se servir comme d’une défense, d’un bouclier. Si à certains moments elle peut se montrer capricieuse c’est toujours à juste titre et c’est pour ça que je l’ai adorée. Avec elle pas de vaines paroles ou d’actes manqués, tout est réfléchi et calculé. Ses autres personnages bien que moins développés sont tous incroyablement réalistes et réussis.

Le scénario, quant à lui, se déroule sans heurt et sans fausse note. Bien que j’aurais aimé en apprendre un peu plus sur ces expéditions lunaires qui ont permis la création des animaux mécaniques, l’autrice répond à toutes nos questions à un moment ou un autre et toutes les informations sont distillées avec parcimonie mais toujours au bon moment. Floriane Soulas a également trouvé le parfait équilibre entre action et réflexion. Pour la partie steampunk je vous laisse avec un petit échantillon des merveilles (et monstruosités) mécaniques que contient le roman.

Un jardin de cuivre et d’étain s’y épanouissait sous un imposant chandelier de fer et de cristal. Çà et là, des arbres mécaniques bruissaient doucement tandis que des fleurs à rouages déployaient leurs corolles articulées, exhalant de subtiles senteurs artificielles.

En résumé

Rouille est un roman steampunk au rythme endiablé qui ne laisse que peu place à la réflexion. De nombreuses parts d’ombre subsistent, et des chemins trop évidents sont pris par endroit. Pour autant cela reste une excellente lecture avec un univers sombre à la plume acérée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :