Underwater, le village au fond du coeur

Underwater est une duologie écrite par Yuki Urushibara publiée en 2011 au Japon et en 2016 en France. Je l’avais achetée à Art to play en novembre 2016 ayant craqué sur la couverture et son design. Un an et demi après je l’ai enfin lue…et dévorée !

Mon résumé

Une canicule sans précédent frappe la région où vit Chinami une jeune adolescente dingue de natation. Difficile de plonger quand on a interdiction de remplir la piscine. Sous cette chaleur écrasante Chinami finit par s’évanouir… et rêve d’un autre village où la pluie ne s’arrête jamais. Elle n’est jamais venue ici, ne connaît personne, et pourtant le visage de ce garçon, Sumio, avec qui elle se liera vite d’amitié et celui de son père pourtant bien plus âgé que lui, ne lui sont pas inconnus. Tout lui semble étrangement familier.

Mon avis

Chinami bascule dans cet autre espace où la pluie n’a jamais cessé de tomber et où ce petit garçon, Sumio, et son père, semblent être restés figés dans le temps. Alors que le village est totalement désert il paraît habité d’une joie de vivre perpétrée par l’enfant. Ce qu’elle ignore, mais que l’on comprend de notre côté assez rapidement, c’est que ce rêve étrange est en réalité une partie du passé de sa famille… dont sa mère a préféré effacer les traces. Des années plus tard ce secret revient hanté chacun d’entre eux quitte à les engloutir à tout jamais.

Underwater est un manga qui se laisse lire très facilement. La plume de l’auteur est calme, poétique et sans chichis donnant une impression d’humanité et de légèreté. C’est aussi une histoire qui pourrait être vraie.
Il m’a beaucoup fait penser à L’attrape-rêve de Xavier-Laurent Petit où un garçon arrivé de nulle part se retrouve à protéger un lieu au péril de sa vie.

Ici, Yuki Urushibara conte l’histoire d’un village reculé où les habitants vivent de la pêche et de la récolte des champs qui l’entourent au bord d’une rivière. Un cadre idyllique où il fait bon vivre et où l’air est pur. Où les légendes peuplent les histoires du soir et où les contes de fées se transmettent de génération en génération, comme celui de la Pierre de Ryûjin qui protège le village.
Jusqu’à ce que le projet de construction d’un barrage oblige tout le monde à partir dont la mère de Chinami et ses parents laissant derrière eux tout un pan de leur vie… mais s’ils y avaient également laissé quelqu’un ?

Je ne veux pas trop en révéler pour que vous puissiez vous aussi être surpris, déroutés, tristes, et heureux. C’est un manga qui parle de beaucoup de choses, de la perte notamment mais aussi de la reconstruction, de l’enfance, des passés qu’on oublie et des rêves qu’on a tendance à oublier. Une histoire vibrante qui m’a arrachée une larme !

Petite aparté sur les dessins qui sont juste magnifiques. Dans chacun des deux tomes vous retrouverez aussi des illustrations en couleur absolument splendides et qui reflètent parfaitement l’ambiance de cette histoire. Ces quelques planches à l’aquarelle rajoutent ces touches de soleil et de mélancolie qui lui manquaient.

Le mot de la fin

Underwater est un très bel ouvrage qui nous fait doucement naviguer entre passé et présent sur fond de secret de famille. Aucune parole de trop, tout est parfaitement à sa place.
C’est surtout une histoire qui me fait dire qu’on a tous un village immergé au fond du coeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :