The Greatest Showman, vous en prendrez plein les mirettes !

La semaine dernière je suis allée voir The Greatest Showman pour les beaux yeux de Hugh Jackman… et j’ai passé un excellent moment avec un bande originale splendide !

Mon résumé

The Greatest Showman conte l’histoire édulcorée de P.T. Barnum, l’inventeur du cirque et des shows business tels qu’on les connaît aujourd’hui. On y évoque sa passion pour le rossignol suédois, la fameuse Jenny Lind et son penchant pour la mystification. Viré de son entreprise qui a fait faillite, P.T Barnum se lance dans une aventure hors du commun : les curiosités. Persuadé que ces dernières feront l’objet de l’admiration et de l’intérêt des américains, il se lance dans un musée des excentricités. Jusqu’à ce que ses deux filles lui soufflent l’idée du siècle : y mettre du vivant. Nain, géant, femme à barbe, acrobates, contorsionnistes sont alors recrutés pour créer un show capable de redonner le sourire aux gens.
Pourtant P.T Barnum devra faire face à bien des difficultés, entre sa propre cupidité et la colère des habitants, pour parvenir à ses fins.

Mon avis

P.T. Barnum : un génie romantique et altruiste ? Euh…

The Greatest Showman n’est pas un biopic. Si Phineas Taylor Barnum a réellement existé et si de nombreux ouvrages documentent son histoire, de ses déconvenues, ses arnaques, son don pour la mystification à son apologie du racisme, et sa propension à la torture animale, ce ne sont pas ces attraits que vous retrouverez dans cette comédie musicale réalisée par Michael Gracey.

Alors oui, si vous y allez en vous attendant à un documentaire historique je vous conseille plutôt des films comme Elephant Man de David Lynch ou encore La Monstrueuse Parade de Tod Browning qui colleront bien davantage à la réalité sordide que représentaient les freaks shows.

Ce choix de ne pas coller à l’histoire originale a été explicité par Hugh Jackman dans une interview (LeFigaro, janvier 2018) où il dit clairement :

« Même si nous voulions un film d’époque, The Greatest Showman n’est en aucun cas un film biographique traditionnel, ni un documentaire, même si nous avons fait de nombreuses recherches. »

Plus loin il évoque aussi un fait intéressant. Oui, Barnum était un opportuniste qui se servait d’handicapés, de gens « monstrueux » par leur différence, pour ensuite les faire se produire pour un salaire dérisoire quand il y en avait un en les tournant régulièrement en ridicule ou en les obligeant à faire des choses insensées pour faire rire son public blanc…

Il a également « ouvert des portes, fait sauter des verrous et montré au monde des personnes qu’on cachait jusque-là, parce qu’elles étaient considérées comme des rebuts de la société, des malédictions divines. C’est Barnum qui a mis en lumière ces parias. Il les a fait briller et les a rendus célèbres. »

C’est sur ce côté-ci que le film se concentre gommant par là même l’aspect plus sombre et controversé du personnage principal permettant à un public large d’assister à ce spectacle musical.

Un message fort et percutant à destination d’un public éclectique

 

A travers son personnage et sa troupe atypique réunissant des personnes très différentes, Hugh Jackman lance un message fort à toute une génération aujourd’hui très perturbée par son image, et la vison qu’ont les autres d’elle : aimez-vous tels que vous êtes. Et oui cette chanson interprétée notamment par Keala Settle m’aura bel et bien tiré une larme tellement elle est belle, juste. Et je ne vais pas vous le cacher : ça fait un bien fou de l’entendre !

This is me – The Greatest Showman extract
« I am not a stranger to the dark
Hide away, they say
‘Cause we don’t want your broken parts
I’ve learned to be ashamed of all my scars
Run away, they say
No one’ll love you as you are
But I won’t let them break me down to dust
I know that there’s a place for us
For we are glorious
When the sharpest words wanna cut me down
I’m gonna send a flood, gonna drown them out
I am brave, I am bruised
I am who I’m meant to be, this is me
Look out ’cause here I come
And I’m marching on to the beat I drum
I’m not scared to be seen
I make no apologies, this is me »

Message qu’il corroborera auprès de MadmoiZelle en donnant une interview beaucoup plus humaine que pour LeFigaro :

« Si tu cesses de t’excuser d’être qui tu es, si tu dis juste « oui, c’est moi », c’est beaucoup plus cool et sexy que d’essayer de ressembler à quelqu’un sur une affiche. »

So, boys and girls you should sing « This is me » just one time, please ! 😉 C’est Hugh Jackman qui vous le dit !

Une comédie musicale…ne serait rien sans sa bande originale !

Venons-en à ce qui fait selon moi le gros point fort de ce film : la comédie musicale. Oui nous avions eu La La Land l’année dernière, et c’est le duo Benj Pasek & Justin Paul, récompensés par un Oscar pour leur composition City of Stars, pour le film La La Land dont j’avais déjà salué le talent dans un article.
Pas de doute ces deux « génies » ont trouvé la bonne veine : reprendre les codes des comédies musicales traditionnels avec des sons et vibes beaucoup plus contemporaines. Attention toutefois à ne pas verser dans des morceaux trop « électro » qui saturent l’espace sonore du film.

Le mot de la fin

Et parce qu’il faut bien conclure je ne vous dirai qu’une seule chose : si vous désirez de l’historique et de la véracité digne des plus grands biopic passez votre chemin. Si vous voulez une comédie qui vous fait vous sentir bien, qui vous colle un sourire sur les lèvres comme si vous étiez au paradis et dans laquelle des tableaux époustouflants se succèdent… vous êtes au bon endroit !
Et oui, quelques fois, n’en déplaisent à certains, on a besoin d’une superproduction commerciale et grand public pour illuminer nos nuits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :