Magnétique

Tes yeux bicolores comme deux éclats dans le noir. Un peu fous.
Et ton rire qui éclate sur tous les murs.
Des murs hauts que l’on pourrait peindre de mille couleurs.
Tu serais la première à tracer tes maux à vif,
de la couleur des maux du monde.

Et tu danses, les rayons lumineux des projecteurs qui t’épousent, électriques.
Tes bras esquissent des mouvements qui n’ont aucun sens
Mais qu’importe, l’alcool coule dans tes veines. Chaud. Comme un baiser.
Et ils te regardent.
Hypnotisés.

Et tu souris, tes dents blanches qui crèvent mes ténèbres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :